En d’autre terme, le recrutement collaboratif prend aujourd’hui tout son sens.

Finie la décision unique et souveraine, désormais, de nombreuses entreprises font confiance à leurs managers quand il s’agit de recruter de nouveaux talents pour leur équipe. Bien placés pour savoir ce dont ils ont besoin, les dits managers connaissent mieux les tenants et aboutissants du job pour lequel le nouvel employé va être embauché. Avec du bonus pour tout le monde comme par exemple :

Trouver le bon profil, celui qui convient à tous.
Une meilleure image d’entreprise (celle où il fait bon travailler).
Un nouvel arrivé déjà intégré !

Viennent ensuite les étapes imposées à ce plan d’action. Il s’articule sur la Préparation, rôle clef du recruteur (RH), de l’organisation (au service RH avec le tri qui convient), la communication (ce n’est pas une invention, communiquer en interne reste prépondérant) et l’intégration qui coule de source tant elle est optimisée en équipe préalablement impliquée.

L’implication des managers, on le voit, permet d’optimiser la cohésion d’équipe, une meilleure communication et aussi une image positive de l’entreprise. Est-elle bien présente dans toutes les bonnes volontés ? Une vérification s’impose !